Eupedia
Allemagne
Eupedia Germany Guide


Eupedia >Guide d'Allemagne >Rhénanie du Nord-Westphalie > AachenEupedia Rating: outstanding

Guide d'Aix-la-Chapelle

English version
Cathedral of Aachen (© VFKA | iStockphoto.com)
Cathedral of Aachen.
Publicité
Index

Introduction

Aix-la-Chapelle (Aachen en allemand, Aken en néerlandais, Oche en francique ripuaire, pop 257.000) est l'un les villes les plus anciennes et les plus importantes de l'histoire allemande. Fondée comme une ville thermale par les Romains, elle devint la résidence préférée de l'empereur Charlemagne. Au Moyen Âge, Aix-la-Chapelle était la capitale (non officielle) du Saint Empire romain germanique et le lieu de prédilection des rois allemands.

Aix-la-Chapelle se trouve juste à la frontière de la Belgique et des Pays-Bas et pourrait être combinée avec une visite de Maastricht (si vous venez en voiture) ou Liège (facilement accessible en train ou en voiture).

Histoire

Les débuts romains

La région autour d'Aix-la-Chapelle est habitée depuis la période néolithique. Pendant l'âge de fer, des tribus belges occupaient la région. Elle furent vaincues par Jules César en 57 avant notre ère. Les Romains canalisèrent les sources thermales naturelles riches en sodium et en soufre et établirent des thermes, connues sous le nom d'Aquis-Granum. Le complexe de 20 hectares fut utilisé du Ier au IVe siècle. Un palais était destiné à recevoir le gouverneur de la province ou l'empereur. Le palais et les thermes furent détruits pendant les invasions germaniques.

C'est de cette appellation latine que le nom de la ville dérive, bien que cela soit plus évident dans certaines langues que dans d'autres (par exemple Aquisgrana en italien, Aquisgrán en espagnol, Aquisgrão en portugais, ou encore Akwizgran en polonais). L'exonyme français "Aix" résulte du fait que le "i" se soit déplacé devant le "qu" ("Aquis" dans "Aiqus"). Les noms allemands et néerlandais ont complètement abandonné le "i" et ont remplacé par un "-s" final du latin par un terminaison "-en" plus germanique.

La période carolingienne

Au 8ème siècle, Pépin le Bref (714-768), souverain des Francs (dux et princeps Francorum), qui règnait depuis Liège, à 30 km de là, réaménagea la villa romaine d'Aquis. Son fils Charlemagne (742-814, connu sous le nom de Karl der Große en allemand) aimait nager et se baigner, ce qui fit d'Aix-la-Chapelle, avec ses sources thermales soufrées, un endroit favori du souverain. Il décida d'en faire sa capitale d'hiver, pour pouvoir profiter des sources d'eau chaude. À partir de 806, il rompt avec la tradition germanique de déplacer la cour avec les circonstances et s'établit définitivement à Aix-la-Chapelle.

Charlemagne construit son palais dans les années 790, qu'il utilise comme résidence principale, ainsi que pour les affaires politiques et religieuses. Le palais fut fortement influencé par les styles architecturaux romains et byzantins (mosaïques, chapiteaux corinthiens, coupole centrale), et en particulier par le palais du Latran à Rome. Elle servit elle-même de modèle pour les édifices religieux de l'empire, tels que l'église de Germigny-des-Prés (Loiret, France), l'église d'Ottmarsheim (Alsace, France) ou la cathédrale d'Essen (Rhénanie du Nord-Westphalie)./p>

Le palais, conçu par Odo (ou Eudes) de Metz, a probablement utilisé de la pierre récupérée des structures romaines voisines. Il se composait d'un carré de 120x120 mètres, divisé en quatre par un axe nord-sud et un axe est-ouest, suivant le modèle romain de la ville. Il comprenait une douzaine de sections, y compris un tribunal, le trésor et les thermes. La salle de réunion de 1000m² se trouvait dans la partie nord et s'inspirait de l'aula palatina romaine (aujourd'hui la basilique) de Trèves. La chapelle Palatine se trouvait à l'extrémité sud et fut modelée sur l'église San Vitale de Ravenne au VIe siècle. La plupart des bâtiments du palais ont été détruits au fil du temps. La chapelle palatine survit au cœur de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle.

Charlemagne fonda une Académie dite Palatine, composée de neuf membres, imitant les neuf Muses (guides spirituels incarnant les arts) de la Grèce antique. C'est l'ancêtre et le modèle de toutes les académies occidentales. Les membres étaient connus sous le nom de comtes palatins et ne parlaient que le latin entre eux. En dehors de Charlemagne, les membres étaient Alcuin d'York, Anségise de Fontenelle, Adalard de Corbie, Angilbert, Clément d'Irlande, Dungal d'Irlande, Paul le diacre, et Théodulf d'Orléans - dont six sont devenus des saints de l'Église catholique (en plus de Charlemagne lui-même).

Aix-la-Chapelle devint ainsi le siège de ce qu'on appellerait le Saint Empire romain germanique (800-1806), l'empire le plus ancien d'Europe, le fameux Reich en allemand. C'est aussi de l'empire de Charlemagne en 843 que naquit le Royaume de France (=> voir l'histoire des Francs.

Charlemagne passa notamment son premier Noël en tant que roi des Francs (768) à Aix-la-Chapelle, et y mourut également en 814. Le Roi Ethelwulf de Wessex (795-858), père d'Alfred le Grand (le premier Roi d'Angleterre), est né à Aix-la-Chapelle sous le règne de Charlemagne.

Trône de Charlemagne en la Chapelle Palatine, Aix-la-Chapelle
Trône de Charlemagne
dans la Chapelle Palatine
Charlemagne supervise la construction de la Chapelle Palatine
Charlemagne supervisant la construction de la Chapelle Palatine
Chapelle palatine à l'intérieur du Cathédrale, Aix-la-Chapelle
Chapelle palatine à l'intérieur de la cathédrale

Moyen Âge après Charlemagne

En 936, Otton Ier fut couronné roi des Allemands à Aix-la-Chapelle. Il deviendrait le premier empereur romain germanique à proprement parler. Dès lors, la plupart des rois d'Allemagne destinés à devenir empereurs du Saint Empire romain germanique furent couronnés «roi des Allemands» à Aix-la-Chapelle au cours des 500 années qui suivirent. Le dernier roi à être couronné ici fut Ferdinand Ier (de Habsbourg) en 1531. On pourrait donc dire qu'Aix-la-Chapelle est à l'Allemagne ce que Reims est à la France.

Aix-la-Chapelle était l'une des rares ville libre d'empire (c'est-à-dire directement subordonnée à l'empereur), et ceci depuis les premiers temps du Saint Empire romain germanique. La ville était politiquement trop faible pour influencer la politique de ses voisins, mais grâce à sa proximité de la Flandre, elle obtint une modeste position dans le commerce des lainages. La ville d'Aix-la-Chapelle était entourée du duché de Juliers à l'est et du duché de Limbourg à l'ouest.

En 1372, Aix-la-Chapelle devint la première ville émettrice de monnaie au monde à placer régulièrement une date d'Anno Domini sur une pièce de circulation générale, un groschen.

Période moderne

Une station thermale fut construite au milieu du 17ème siècle, non pas tant à cause des effets bénéfiques de ses sources thermales sur la santé de ses visiteurs, mais parce qu'Aix-la-Chapelle était alors, et est resté jusqu'au 19ème siècle, l'un des centres de la prostitution haut de gamme d'Europe. Les visiteurs à Aix-la-Chapelle durent attendre la fin du 19ème siècle pour que la syphilis soit remplacée par des traitements contre les rheumatismes.

Au milieu du 18ème siècle, l'industrialisation avait balayé la plupart des règles pré-établies de production et de commerce de la ville. En 1801, Aix-la-Chapelle devint le centre administratif du département de la Roer dans l'Empire de Napoléon. Le chemin de fer de Cologne à Liège passa par Aix-la-Chapelle à partir de 1840. L'usage des remparts de la ville médiévale fut abandonné comme limite aux constructions d'habitations en 1875.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Aix-la-Chapelle fut fortement endommagée, et dans certaines quartiers complètement rasés, principalement par des bombardements. Le 21 octobre 1944, elle devint la première ville allemande à être libérée de la domination nazie.

Aujourd'hui, Aix-la-Chapelle n'est plus un centre industriel de très grand importance. Il s'agit néanmoins d'un centre majeur du développement informatique en Allemagne, grâce à l'Université RWTH Aachen. La RWTH est l'une des universités les plus prestigieuses d'Allemagne. Elle fut établie en tant que Polytechnicum en 1870, et est un centre de recherche technologique d'importance mondiale, en particulier pour le génie électrique et mécanique, l'informatique et la physique.

Le FH Aachen, l'Université des Sciences Appliquées d'Aix-la-Chapelle (AcUAS) et l'Ecole Technique de l'Armée Allemande sont également situés à Aix-la-Chapelle.

Attractions touristiques

Aachener Dom

Aachener Dom

La cathédrale d'Aix-la-Chapelle, souvent appelée la "cathédrale impériale" "(Kaiserdom en allemand), fut construite par Charlemagne à partir de 786, ce qui en fait l'un des bâtiments les plus anciens encore en usage dans le nord de l'Europe. Charlemagne y fut enterré et ses os sont encore préservés dans un sanctuaire spécial.

La cathédrale a obtenu sa forme actuelle au cours de plus d'un millénaire d'évolution. Le noyau de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle est la chapelle palatine. Bien qu'étonnamment petite par rapport aux ajouts ultérieurs, au moment de sa construction, elle possédait le plus grand dôme au nord des Alpes.

Son architecture fascinante avec des éléments classiques, byzantins et germaniques-franconiens est l'essence d'un édifice monumental de grande importance: pendant 600 ans, de 936 à 1531, la cathédrale d'Aix-la-Chapelle était l'église du couronnement de 30 empereurs du Saint-Empire romain Empire.

La cathédrale a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Hôtel de Ville d'Aix-la-Chapelle

Rathaus (hôtel de ville), Aachen (© Michael Ransburg | Dreamstime.com)

Le bâtiment le plus ancien et le plus imposant après la cathédrale est le Rathaus médiévale (hôtel de ville/mairie, sur la photo de droite) érigé entre 1330 et 1349. Il brûla pendant le grand feu d'Aix-la-Chapelle en 1656, de nouveau en 1883, et fut gravement endommagé par les bombardements alliés en 1943 et 1944. Il fut minutieusement restauré à chaque fois.

La façade nord est ornée de 50 statues de souverains allemands, dont 31 rois d'Allemagne couronnés à Aix-la-Chapelle. Le Rathaus abrite un musée présentant des répliques des joyaux de la couronne impériale. Vous pouvez également voir les somptueuses fresques de Rethel du 19ème siècle ainsi que son mobilier gothique et baroque.

Le Rathaus est ouvert tous les jours de 10h00 à 18h00. L'entrée est de 5 € pour les adultes et 3 € pour les concessions.

Autres sites

A une centaine de mètres à l'est de la cathédrale se trouve l 'Elisenbrunnen (fontaine d'Elisa), l'un des célèbres thermes de la ville. Il fut construit dans le style néoclassique dans les années 1820 et nommé d'après la princesse héritière prussienne (et plus tard reine consort) Elisabeth Ludovika de Bavière (Elise).

En suivant les boulevards qui entourent le centre-ville, vous tomberez sur les restes du mur de la ville (Ehrenmal). Deux anciennes portes de la ville survivent à ce jour: la Ponttor sur Rütscher Straße (au nord-ouest) et la Marschiertor à l'intersection de Boxgraben, Lagerhausstraße et Wallstraße (au sud).

Comment s'y rendre

En voiture

Aix-la-Chapelle se trouve à la frontière belgo-néerlandaise, à la jonction de l'E40 (Cologne-Düren-Aachen-Liège-Bruxelles-Gand-Bruges), l'E314 (Aachen-Heerlen-Genk-Leuven) et l'A44 (de/vers Mönchengladbach et Düsseldorf).

En train

En train, Aix-la-Chapelle est sur la ligne entre Liège (45min) et Cologne (35min à 1h). Il n'y a pas de train direct pour Maastricht; vous devez passer par Heerlen (1h) ou via Liège (1h15min).

Le TGV Thalys relie Aix-la-Chapelle à Cologne (40min), Liège (50min), Bruxelles (1h35min) et Paris (3h).

En bus

Aix-la-Chapelle est également sur le réseau d'autocar d'Eurolines.




Copyright © 2004-2019 Eupedia.com Tous droits réservés.