Eupedia
Eupedia Netherlands Guide


Eupedia > Guide des Pays-Bas > MaastrichtNote d'Eupedia: outstanding

Guide de Maastricht

English version Русская версия
Medieval fortifications of Maastricht

Introduction

Maastricht (121.500 habitants), est la ville la plus méridionale des Pays-Bas. Elle se trouve sur la Meuse, à deux pas des frontières belge et allemande. C'est sans conteste l'une des plus belles villes du Benelux.

La ville est devenue célèbre en Europe en 1992, lorsque le Traité de Maastricht y a été signé, créant l'Union européenne (qui était jusque-là la CEE), la citoyenneté européenne (y compris les passeports européens) et suppression effective de la réglementation sur les visas et des contrôles aux frontières entre les États membres.

Town hall, Maastricht
Onze Lieve Vrouwe Basiliek, Maastricht
Dinghuis (Tourist Information Center), Maastricht

Historique

À partir d'au moins 500 av. J.-C., la région de Maastricht fut peuplée de tribus celto-germaniques (anciens Belges). Aprèx l'annexation de la Gaule par Jules César, les Romains établirent la ville de Trajectum Ad Mosam («traversée de la Meuse»). C'était la deuxième ville située dans les actuels Pays-Bas à obtenir des droits civiques sous les Romains (après Nimègue). Elle fut première à obtenir plus tard une charte de droits de ville au Moyen Âge (en 1204).

Saint Servais de Tongres est mort à Maastricht et est enterré dans la crypte de la basilique qui porte son nom (voir ci-dessous). Au Moyen Age, la principauté de Liège et le duché de Brabant détenaient une souveraineté commune sur la ville.

Le célèbre comte d'Artagnan, capitaine-lieutenant des mousquetaires du roi de France (celui des trois mousquetaires d'Alexandre Dumas), fut tué à Maastricht en tentant de prendre la ville.

Après l'ère napoléonienne, Maastricht devint une partie intégrante du Royaume-Uni des Pays-Bas en 1815. Lorsque les provinces du sud déclarèrent l'indépendance du Nord pour former la Belgique en 1830, Maastricht et toute la province du Limbourg environnante ont rejoint les révolutionnaires belges. En 1839, le traité de Londres fut imposé aux Belges et la ville de Maastricht et la partie orientale du Limbourg, en dépit d'être géographiquement et culturellement plus proche de la Belgique, furent définitivement annexés aux Pays-Bas.


COPY CODE SNIPPET

Attractions touristiques

Le charme de Maastricht réside dans son homogénéité et son atmosphère, plutôt que dans des bâtiments impressionnants. Son architecture contraste avec celles des villes de Hollande plus au nord, et ressemble plus aux villes en amont de la Meuse, comme Liège et surtout Namur.

La Meuse divise le centre en une moitié occidentale et une orientale. La gare et le quartier d'affaires sont sur le côté est, tandis que le centre historique et la plus grande partie des rues commerçantes sont de l'autre côté. Le pont piétonnier moderne John F. Kennedy relie les deux rives.

Maastricht ne se targue pas d'une, mais de deux basiliques millénaires. Les deux édifices ont été construits dans un style roman sobre. La basilique de Notre-Dame (Onze Lieve Vrouwebasiliek) se trouve en face du pont piétonnier sur la Meuse, près de la partie visible des remparts. La basilique Saint-Servais (Sint Servaasbasiliek) domine la place Vrijthof à l'autre bout des rues commerçantes, à quelques centaines de mètres à l'intérieur des terres.

Le charmant style traditionnel mosan (c'est-à-dire de la vallée de la Meuse) est à son apogée dans le vieux Maastricht, à l'intérieur des remparts. Notez le Dinghuis, construit en 1470 dans le style mosan Renaissance. Il fut à l'origine utilisé comme palais de justice par la principauté de Liège et le duché de Brabant, qui régnait conjointement sur la ville. Il fut transformé en théâtre en 1713 et abrite aujourd'hui le centre d'information touristique.

La belle Stadhuis (hôtel de villle ou mairie) en pierres bleues occupe le Markt (place du marché), la deuxième plus grande place du pays. Il y a deux centres commerciaux modernes, l'un à l'ouest de la place, et l'autre à l'est.

Face au pont JFK, la Helpoort est une section du rempart médiéval (avec des tours) qui a survécu presque intacte. Il date de 1229, ce qui en fait la plus ancienne fortification du pays. Trois charmants parcs, les Nolenspark, Stadpark et Aldenhofpark, entourent la partie sud du mur de la ville, le long du canal Jeker et de deux grands étangs. La zone au sud-ouest du centre historique est dotée de jolies maisons blanches au toit orangé rappelant les Beguinages de Bruges.

Chaque année en février, Maastricht organise l'un des carnavals les plus importants et les plus animés d'Europe. Les costumes ne sont peut-être pas aussi beaux qu'au carnaval de Binche en Belgique, mais l'esprit de fête est là.

Restaurants

Architecture mosane, Maastricht

Maastricht est réputée aux Pays-Bas pour son excellente cuisine et surpasse même sa soeur francophone belge, Liège. Si vous voulez vous faire plaisir, ne manquez pas les endroits suivants.


COPY CODE SNIPPET

Comment s'y rendre

Il est plus pratique de visiter Maastricht depuis Liège en Belgique, à seulement 30 minutes de route. Den Bosch, la ville touristique néerlandaise la plus proche, est à 1h30 en train direct, à peu près aussi loin que Bruxelles.

Les trains d'Amsterdam à Maastricht prennent de 2h30 à 3h et nécessitent un changement à Utrecht (2h). Les trains de La Haye (2h45min) ou Rotterdam (2h30min) nécessitent également au moins un changement, généralement à Eindhoven (1h). Il n'y a pas de trains directs d'Aix-la-Chapelle en Allemagne - vous devrez changer à Landgraaf, ce qui au final prend environ 1h15 pour couvrir les 15 km (vous feriez mieux d'y aller en vélo!).

En voiture, Maastricht est accessible par l'autoroute E25 (Den Bosch-Eindhoven-Maastricht-Liege-Luxembourg). L'autoroute A79/A4 la relie à Aix-la-Chapelle et Cologne en Allemagne. Il y a aussi des routes de/vers Hasselt et Genk en Belgique.


Copyright © 2004-2019 Eupedia.com Tous droits réservés.